Etude : les salaires des coachs de vie

Dans cet article, nous apportons des informations utiles pour comprendre les salaires moyens des coachs de vie, et les méthodes pour augmenter ce revenu, en tant que life coach, ou coach de développement personnel.

Vous découvrirez :

  • Une étude des salaires des coachs de vie observés auprès de notre communauté
  • Les facteurs qui influencent les salaires des coachs de vie
  • Les coûts qui viennent baisser les salaires
  • Les méthodes et outils pour augmenter son salaire de coach de vie

 

Évaluer les revenus possibles en tant que coach de vie

Tous les coachs de vie tirent leur salaire de leur activité de coach, en facturant leurs clients soit à l’heure, soit sur la base de forfaits. Selon le mode de tarification choisi, les revenus, et donc le salaire pourront varier.

A l’heure, le tarif observé chez les coachs de vie est compris entre 50 et 400 € HT. Les séances durent entre 45 minutes et 1h30.

Le tarif moyen observé le plus fréquent est autour de 100 € / heure.

Au forfait, les coachs de vie proposent des packs, dont les tarifs varient entre 500 et 3 000 €. Ces packs entraînent plusieurs heures d’échange, ainsi que des outils, ou des appels téléphoniques de soutien.

Attention, le revenu n’est pas le salaire. Pour passer du revenu au salaire, il faut retrancher les frais que vous aurez en tant que coach. Nous étudions ces frais en détail dans l’article.

Tous les coachs de vie n’ont pas le coaching pour activité principale. Certains sont, en parallèle, formateurs, consultants, thérapeutes, par exemple. Sur la base des échanges réguliers que nous avons avec des coachs, nous estimons qu’un coach de vie (ayant de l’expérience et une communication bien rodée) gagne en moyenne 2500 € par mois nets.

 

Ce qui influence le salaire

Chaque coach, selon son expérience, sa formation, sa localisation et sa spécialité ne pourra pas facturer le même montant. Voici ce qui influence le salaire :

  • L’expérience. Avec les années, vous pouvez légitimement augmenter vos tarifs.
  • La formation. Les coachs formés et certifiés peuvent prétendre à des salaires plus élevés. Les grandes entreprises demandent systématiquement que le coach de vie soit certifié et suive des formations continues, pour accompagner certains de leurs salariés en changement de vie ou en reconversion.
  • La notoriété. Comme dans tous les métiers de prestation, la bonne notoriété permet d’augmenter ses tarifs.
  • La spécificité. Si vous êtes positionnés sur un sujet bien précis, alors vous pourrez proposer des coachings irrésistibles, et les faire payer plus. Ne soyez pas seulement life coach, mais accrochez des spécialités, des niches. Montrez une expertise pour accompagner la reconversion professionnelle vers des métiers manuels, ou pour accompagner l’organisation familiale des mères qui travaillent (working mums). Choisissez des sujets de spécialités, sur lesquels vos client pourront vous identifier.
  • Le nombre d’heures réalisées chaque mois. Le nombre d’heures passées avec des clients aura un impact direct avec le salaire que vous gagnerez. C’est logique, mais il faut le souligner : le travail paye.
  • La capacité à vendre des programmes. Vendre des programmes, ou des packs d’accompagnement, permet de se détacher de la facturation horaire, et de proposer des formules globales. Dans la structure du pack, le tarif par heure est plus élevé que le tarif des heures prises séparément. Vous y ajoutez une disponibilité et des bonus par exemple.
  • La localisation. Les tarifs varient souvent entre les grandes villes et les villes moyennes ou les zones rurales. Paris est traditionnellement une ville où les tarifs des coachings sont plus élevés qu’en province.

 

Statistiques sur le salaire des coachs de vie

Deux approches existent pour évaluer votre salaire : partir du salaire souhaité, et en déduire un niveau d’activité minimum, ou partir de votre niveau d’activité cible, et évaluer le salaire correspondant.

Approche top-down

Vous connaissez le salaire que vous attendez, évaluons alors le nombre d’heures à réaliser.

Par exemple 3000 € nets par mois. A partir de ce montant, vous ajoutez les charges de votre activité. Par exemple :

  • Le loyer d’un local
  • Les frais de box internet
  • L’assurance de votre activité professionnelle
  • L’hébergement de votre site internet
  • Des frais de publicité réguliers
  • Les cotisations sociales et patronales que vous pourriez vous verser
  • La TVA (si applicable)
  • Les impôts éventuels

Imaginons, pour l’exemple, que vous arriviez à 6 000 € par mois.

Vous facturez à l’heure, au taux de 100 €/ heure, et vous facturez aussi des programmes, à hauteur de 1 par mois, à 1500 €.

Ainsi, vous devez vendre un programme par mois et pour 4500 € d’heures de coaching par mois, soit 45 heures. Soit 11 heures par semaine de coaching.

Par cette approche top-down, vous savez que pour avoir un salaire de coach de vie de 3000 € net, vous devez réaliser 45 heures de coaching par mois, et vendre 1 programme complet.

 

Approche bottom-up

L’approche bottom-up consiste à partir de votre niveau d’activité en tant que coach en développement personnel, pour aboutir à un salaire cible.

Soyez réaliste sur le taux d’activité : il n’est pas possible de facturer 8 heures par jour. Déjà, vous aurez besoin de temps pour des pauses, pour réaliser des appels de qualification ou de découverte, pour gérer l’administratif …  visez réalistement un taux de 50 à 60 % de facturations. Si vous vous sentez en capacité de vendre ces facturations, alors :

Ainsi, dans une semaine de 40 h de travail, cela correspondrait à 20 h facturées.

Si votre taux horaire est de 80 euros, alors votre revenu cible sera de 80 x 20 x 4 = 6 400 € par mois

A ce revenu, vous retrancherez vos frais, pour déterminer le salaire net que vous toucherez.

 

Une erreur classique est de fixer son salaire et ses tarifs sur le même modèle que la psychothérapie. Les coachs de vie travaillent souvent en lien avec des psychothérapeutes, ou partagent un cabinet. Pourtant, le coach de vie ne dépend pas du domaine du paramédical. Ses tarifs peuvent être plus élevés, car son accompagnement est autre, et les pratiques et habitudes sont différentes.

Ne figez pas vos tarifs vers le bas en les scotchant au même niveau que des propositions paramédicales ou thérapeutiques.

Si vous êtes thérapeutes, le coaching de vie est un moyen d’augmenter vos tarifs, et de proposer un accompagnement différent.

 

Les coûts qui viennent baisser le salaire

Dans tous les cas, préparez un tableau Excel avec les coûts entraînés par votre activité de coach. Gardez ensuite en tête une charge moyenne mensuelle de frais que vous devez amortir chaque mois. Seront notamment présents :

  • Le loyer d’un local
  • Les frais de box internet
  • L’assurance de votre activité professionnelle
  • L’hébergement de votre site internet
  • Des frais de publicité réguliers
  • Les frais de déplacement le cas échéant
  • Les cotisations sociales et patronales que vous pourriez vous verser
  • La TVA (si applicable)
  • Les impôts éventuels

 

Comment augmenter son salaire en tant que coach de vie ?

Voici les meilleurs conseils pour augmenter votre salaire en tant que coach de vie.

Vendre des programmes

Un programme de coaching est un ensemble d’étapes à suivre, avec le coach, qui permettront d’atteindre un objectif donné. Ces étapes sont déterminées à l’avance.

Un programme regroupe des heures de coachings, classiques, des ateliers ou travaux avec des outils, et d’autres formes de développement. On y ajoute des supports à lire ou à écouter, parfois la possibilité d’échanger par e-mail.

Les programmes sont l’occasion de signer des contrats plus importants, et de s’assurer un chiffre d’affaires plus important qu’une simple facturation à l’heure.

L’intérêt des programmes est aussi de vous satisfaire en tant que coach. Vous passerez moins de temps à courir après les heures, et aurez de la visibilité. Vous pourrez vous concentrer sur l’accompagnement, l’écoute, et moins la prospection.

 

Avoir des offres variées

Tous les prospects ne peuvent pas entrer dans les mêmes besoins et les mêmes modes de fonctionnement.

En tant que coach, mais aussi avec la casquette de prestataire, vous devez proposer des formules différentes selon la problématique de vos clients. Pensez donc à construire des offres.

Des offres intègrent des programmes, sur des sujets précis. Par exemple, un programme sur la reconversion professionnelle, un programme sur le changement de vie, un programme sur la prise de parole et la communication.

Avoir des offres permet de toucher des cibles bien identifiées, et donc d’élargir votre nombre de clients;

 

Être référent(e) sur un sujet précis

Vous devez réussir à être identifié comme expert et référence sur des problématiques de coaching de vie données.

Les clients viennent vous voir parce qu’ils pressentent que vous pouvez les accompagner pour résoudre une problématique donnée, sur laquelle il est de notoriété publique que vous pouvez les faire avancer.

Cette qualité de référent sera visible par vos communications sur les réseaux sociaux, des interviews ou vidéos éventuelles.

Par exemple, si vous enregistrez une vidéo / conférence pour YouTube sur une thématique précise, et que cette vidéo attire de l’audience, alors une proportion de ce public pourra vous contacter pour travailler en coaching.

 

Témoigner d’une formation solide et reconnue

Les coachs qui ont suivi une formation auprès d’un organisme reconnu, ont été certifiés, et continuent à se former auprès d’organismes sérieux peuvent témoigner de salaires plus élevés que les autres.

Les clients sont rassurés par ces labels et certifications, et ont des budgets plus importants pour ces coachs de vie.

 

Offrir d’autres services ou activités

Les coachs ayant besoin d’augmenter leur salaire peuvent penser à proposer d’autres services.

Ils pratiquent aussi pour des clients :

  • La casquette de formateur ou animateur est souvent le pendant du métier de coach,
  • Le rôle de consultant et spécialiste de la communication et du marketing,
  • Des conférences,
  • Ils sont créateurs de contenus (sites, blogs, ou livres) et rédacteurs web,
  • Thérapeute ou psychothérapeutes,
  • Consultant (management, RH, gestion)

 

Proposer des sessions de coaching de vie en ligne qui soient attirantes

Le coaching en ligne permet d’ouvrir de nouvelles frontières et de trouver de nouveaux clients.

S’il est essentiel d’avoir une première rencontre en physique, le coaching de vie peut se poursuivre à distance. Pratiquer des coachings à distance, c’est étendre son champs de prospects possibles, c’est offrir d’autres expériences de coaching.

Les clients accompagnés sont de plus en plus demandeurs de coachings à distance, en lien avec la flexibilité offerte par les solutions digitales.

Vous devrez être bien équipé pour offrir une expérience de coaching de qualité. Un abonnement payant à des abonnements sur Zoom ou Teams, ou Google Meet est indispensable pour avoir un bon outil.

 

Démarrer en side-project

Un bon moyen de faire grandir une activité de coaching à votre rythme est de démarrer en parallèle d’un emploi salarié. Le travail de coach de vie se prête très bien à être pratiqué en plus d’un emploi.

Vous pouvez réaliser des coachings en dehors de vos heures de travail, ou le week-end. S’agissant de coachings de développements personnels, les clients sont très réceptifs à pratiquer le soir ou le week-end, et les clients sont généralement demandeurs de travailler en horaires décalés, car ils ont également leurs contraintes professionnelles.